Aller au contenu principal

Vous êtes ici

Héros de pierre

Conçue par le service d’archéologie et le service des musées du Conseil départemental, l’exposition Héros de pierre dévoile l’envers du décor du chantier de fouille des Touriès (commune de Saint-Jean-et-Saint-Paul). Elle revient cette année dans une version actualisée : l’apport des nouvelles technologies dans la recherche archéologique est présenté, et de nouveaux vestiges et stèles récemment restaurés viennent enrichir le parcours de visite.

Découvrir le travail des archéologues

Suite à la découverte d’un important lot de stèles en grès par la famille Verlaguet, un chantier de fouilles archéologiques a démarré en 2008 à Saint-Jean-et-Saint-Paul.

Toujours en cours, il a révélé l’existence d’un probable sanctuaire héroïque archaïque qui a fonctionné du VIIIe siècle au début du IVe siècle avant J.-C.

Ce site est sans équivalent en Europe celtique : pour la première fois, les stèles ne sont pas de simples réemplois, plus ou moins symboliques, dans un cadre urbain ou domestique, mais le résultat de manipulations particulières au sein de plusieurs aménagements successifs complexes relevant manifestement de la sphère cultuelle et/ou funéraire.

Les diverses stèles, statues et sculptures mises en scène sur ce site définissent, pour le Sud de l’Aveyron et ses marges, un groupe stylistique original au sein de la statuaire protohistorique du Midi. Ces stèles représentent des chefs guerriers héroïsés avec leurs attributs : cuirasse, épée, ou cardiophylax (plaque de protection).

Ces recherches sont menées et financées par le Conseil départemental de l’Aveyron (service d’archéologie), avec l’aide du Ministère de la culture et de la communication (DRAC Occitanie) et de toute une équipe pluridisciplinaire. Elles permettent d’appréhender des aspects, totalement méconnus jusqu’alors, de pratiques religieuses et/ou sociales d’une communauté humaine caussenarde du temps des Celtes (VIIIe – IVe siècles avant J.-C.). Au vu de ces résultats exceptionnels, le site a été déclaré, par une commission d’experts diligentée par l’Etat, d’intérêt majeur sur le plan européen, au sein d’un territoire classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’exposition prend le parti de présenter le site archéologique à travers les diverses étapes du travail des archéologues. La salle d’introduction replace les stèles dans la chronologie générale de la statuaire, entres les statues-menhirs et les bustes socles gaulois.

La mise en scène d’une stèle lors de sa découverte permet aux visiteurs d’appréhender le travail de terrain ainsi que les méthodes d’enregistrement des données archéologiques sur un chantier de fouilles.

Les études dites de « post-fouilles » sont présentées dans une reconstitution de bureau d’un archéologue. Les visiteurs peuvent ainsi s’initier aux analyses de laboratoire et à la restauration des objets archéologiques nécessaires à la compréhension du site.

La dernière salle du musée permet de découvrir et d’admirer un groupe exceptionnel de stèles celtes, qui donne une idée de la majesté du site au début de l’âge du Fer.

Tout au long de l’exposition, un parcours spécifique est proposé pour le jeune public. Organisé autour d’un dialogue entre un archéologue nommé Corentin et un guerrier celte, il permet aux enfants d’apprendre des éléments clés sur la vie des Celtes et sur le travail de l’archéologue.

Des jeux manipulables et un livret d’accompagnement leur permettent ainsi de parfaire leurs connaissances de façon à la fois active et ludique.

Les visiteurs pourront également découvrir deux films sur ce chantier d’intérêt européen, dont un film grand public réalisé par le Conseil départemental à l’occasion de cette exposition (service archéologique et service communication et documentation).

Galerie d'images

Actualités

Espace archéologique

Toute l'actualité

Agenda

Samedi 21 juillet 2018
Montrozier