Aller au contenu principal

Vous êtes ici

toutes les actualités

Surveillance des infestations : en écoutant les insectes du bois

Au vu du grand nombre de collections organiques conservées dans nos musées – toutes susceptibles de servir de repas à des insectes ravageurs du patrimoine, la détection des infestations est une mission ardue. Nous avons testé la détection acoustique des insectes xylophages

Des outils de diagnostics évolués

En ce qui concerne le bois, le doute s’installe souvent : comment être certain que les trous d’envol sur une œuvre en bois sont anciens ? Comment savoir si la vermoulure est le résultat d’une activité récente ?

Issu d’un long projet de recherche, un nouvel outil de diagnostic aide à déterminer si les galeries creusées dans le bois par les insectes xylophages sont encore habitées : l’ATAX (Analyse des traces acoustiques de xylophages), procédé breveté mis en place par le laboratoire de la Cité de la musique à Paris. Le principe est de capter l’effet produit sur les fibres du bois quand la larve de l’insecte grignote. Ce procédé est utilisé au musée du Quai Branly depuis 2014. Il permet non seulement d’éviter les traitements systématiques, mais aussi de contrôler a posteriori l’efficacité des traitements effectués.

Grâce au partenariat scientifique et technique d’assistance à maîtrise d’ouvrage avec le CICRP (Centre interdisciplinaire de conservation et de restauration du patrimoine ; basé à Marseille), le service des musées a pu le tester dans ses réserves de Flavin. Le test d’acquisition, réalisé par Fabien Fohrer, entomologiste au CICRP, a permis de confirmer une suspicion d’infestation sur une pièce. Celle-ci a été traitée par congélation.

Galerie

Publié le